Renseigne ton adresse email si tu souhaites recevoir les actus

Jeûne nocturne, Fasting : Comment perdre du poids sans régime ?

Par 0

D’après des études menées pendant plus de 20 ans, ce qu’on mange est aussi important que le moment où on le mange.  Bien sûr pour garder la ligne on sait déjà qu’il est important de respecter 3 à 4 repas par jour, en diminuant les quantités au fur et à mesure de la journée. En fin de journée on doit arriver à un repas léger.

Mais « en fin de journée » signifie quoi ?
Ce à quoi réponds le concept de jeûne nocture.

Le jeûne nocture permet de perdre du poids

Le jeûne nocture, appelé aussi fasting, fasting intermittent ou jeûne intermittent, est un mode de vie largement atteignable là où le régime ne l’est pas. Le jeûne nocture consiste à ne pas manger pendant 12h la nuit, comme un ramadan à l’envers.
Par exemple vous finissez votre repas à 20h alors vous ne mangez pas jusqu’à 8h le lendemain.

D’après  Ruth Patterson, professeure de médecine familiale et de santé publique à l’université de Californie, ne pas manger entre 20h et 8h fait perdre du poids. Cela permet d’avoir un meilleur métabolisme et de laisser ses organes, son corps “se reposer”. Notamment grâce à un meilleur taux de glycémie et une meilleure élimination des toxines.

Les autres bienfaits du jeûne nocturne

Non seulement le jeûne nocturne permet de perdre du poids mais il réduit sensiblement les risques de cancers du sein comme indiqué dans une étude américaine qui a été publiée dans la revue « Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention ».

Catherine Marinac l’auteure principale de cette étude explique aussi que “les femmes qui avaient jeûné plus longuement pendant la nuit avaient une meilleure glycémie après un repas. Cela réduit le risque de cancer du sang.

Ne pas s’endormir immédiatement après le repas permet aussi de se sentir plus léger et d’avoir un meilleur sommeil. Aussi, nous faisons moins de cauchemars.
Entre autres, beaucoup vantent les mérites de ce mode de vie qui permet de diminuer les risques cardio-vasculaires, d’Alzheimer, de Parkinson, d’infarctus et d’améliorer le taux de cholestérol par exemple.

Ci-dessous une illustration des effets du jeûne nocturne chez les souris paru dans la revue Cell Metabolism (Volume 20, n°6, décembre 2014)

jeûne nocturne, jeûne intermittent, fasting*Ad libitum =  « à volonté », « à satiété » (consommation sans arrêt).

*Time restricted = Réduction du temps (de consommation de nourriture).


Suivez moi sur Twitter  et Instagram pour lire mes tests, expériences et astuces !

 

Partagez !
Commentaires

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.